The one and only, Lise Tailor !

Pour inaugurer les interviews de l’année 2017,  j’ai le plaisir de laisser la parole à la jolie et très talentueuse Lise Tailor ! Il était impensable pour moi de faire cette rubrique « interviews coup de coeur » sans lui proposer de passer à la moulinette aux questions.

Lise, c’est une des « stars » de la planète couture / tricot. Aussi talentueuse en couture qu’en tricot, elle jongle entre ces 2 activités d’une (enfin de 2) main(s) de maître avec une productivité hallucinante. Pour tout vous dire, au vue de son efficacité, j’étais persuadée qu’elle bossait à mi temps, voir pas du tout… Mais, vous allez le voir dans les lignes suivantes, ce n’est pas le cas, bien au contraire !!

Quand moi je mets 3 mois à tricoter un simple trendy chale, elle, elle a le temps de se refaire une garde robe de la tete aux pieds, chaussettes comprises… Cherchez l’erreur. Et oui, les filles, on n’est pas toutes égales devant l’efficacité, il faut bien se rendre à l’évidence !!

Lise a ouvert courant 2016 son blog qui fait partie des blogs incontournables à suivre quand on est couturière (que l’on soit débutante ou confirmé) ou adeptes du tricot. Il regorge d’infos et de conseils en tout genre, et cela toujours sur ses 2 activités de prédilection : couture et tricot. Ses articles sur les patrons cousus sont très détaillés et elle prend aussi le temps de rédiger des articles de fond sur des sujets en tout genre comme le dernier en date : « comprendre et bien choisir sa laine ».

Elle a très gentiment accepté de répondre à mes questions et de vous en dévoiler un peu plus sur elle et ses passions. Un énorme merci à elle pour le temps qu’elle a consacré à cette interview et bonne lecture !

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Avant toutes choses, mille mercis Marie pour cette interview, je suis vraiment très flattée. Cela fait bien longtemps que je les lis avec beaucoup d’intérêt sur ton blog et c’est un vrai plaisir de pouvoir passer de l’autre côté.

Voilà donc mon pedigree en quelques mots : j’ai 33 ans, je vis à Lyon, je suis l’heureuse maman d’un petit garçon de (presque) 5 ans et je travaille dans le marketing Digital. Je suis en couple avec un anglais, mon grand amour qui me soutient et m’encourage dans tout ce que j’entreprends. Mon fils est également très fier de sa maman qui « fabrique des vêtements agréables ».


Que fais tu dans la vie ? Et quand trouves tu le temps de coudre ?? 

Dans la vraie vie, je suis responsable digital dans un grosse boîte de transport express. C’est un boulot très prenant mais passionnant.

Depuis la naissance de mon fils, je travaille à temps partiel, j’ai donc une journée par semaine off pour profiter du temps avec lui.
La couture (et le tricot) font partie intégrante de ma vie. Je ne considère même plus ses activités comme des hobbies mais comme une façon de vivre. De ce fait, j’y dédie énormément de temps. Je vais décalquer un patron un soir avant de préparer à manger, pendant que mon fils prend son bain. Une fois mon fils couché, je découpe le tissu. Je couds énormément le soir mais aussi les week-end. Il m’arrive parfois de me bloquer une journée pour une pièce un peu complexe telle qu’un manteau ou une chemise.
En gros, dès que je suis libre, je vis mes passions. 


Comment t’es venue la passion de la couture ? 

Peu après la naissance de mon fils, je lui ai commandé chez une talentueuse créatrice un lot de jolis bavoirs ainsi qu’une couverture en patchwork. Je craque alors notamment sur un imprimé Petit Pan. Quelque temps après, je cherchais désespérément à acquérir une turbulette d’été très légère. Impossible d’en trouver en boutique à un prix décent. Je me tourne donc vers ma couturière qui refuse car le projet ne la tente pas.  Et c’est alors que la révélation fut ! Dans une boutique, je tombe sur le fameux tissu Petit Pan et là, je réalise que pour le prix d’un bavoir, je peux acheter un mètre entier de ce tissu chéri !! Je décide donc de me lancer moi-même dans cette fameuse turbulette…

3 ans plus tard, la couture est une passion dont je ne peux plus me passer.

Jupe 1001 Perles Ivanne Soufflet

Port trousers de Pauline Alice

J’ai appris complètement seule, je n’ai jamais pris de cours pour apprendre une technique particulière. Le seul cours que j’ai suivi (et dont je vais parler plus bas) était un atelier intensif pour coudre soi-même sa veste Chanel avec les techniques de la célèbre maison.

As-tu un endroit dédié à la couture chez toi ?

Oui, j’ai la chance d’avoir une très grand chambre (plus de 20m2), ce qui me permet d’avoir un espace dédié à la couture. J’ai une grande table où se trouvent mes machines et un immense placard avec tous mes tissus, accessoires… La planche à repasser est également sortie en permanence. 

Mon chéri est mon premier fan et cela ne lui pose absolument aucun problème que la couture ait envahi une partie de notre espace. 

Quelle est la réalisation couture dont tu es la plus fière ?

La réalisation dont je suis la plus fière est ma veste « Chanel ». Pour Noël 2014, mon amoureux m’a offert le plus beau des cadeaux. 5 jours intensifs de cours de couture, en Angleterre, dispensés par une experte en la matière (la seule a avoir été reconnue officiellement par la Reine, c’est dire !). Ce fut un véritable régal. La professeure vous enseigne toutes les techniques de la célèbre maison de Haute Couture pour réaliser votre propre veste. Une partie est réalisée en cours mais près de la moitié du travail doit être fait à la maison. Au total, j’ai calculé y avoir passé entre 60 et 70 heures de couture, exclusivement à la main !! Nous n’avons utilisé la machine à coudre que pour deux étapes. 

C’est une masterpiece pour moi que je porte avec beaucoup de fierté. J’aimerais en refaire une mais, hélas, le temps me manque.

Y’a-t-il des choses qui te font encore peur en couture ? Ou des choses que tu n’aimes particulièrement pas faire ??

Peur, non. Je suis convaincue qu’on peut arriver à tout en y passant du temps. En revanche, je déteste découper et assembler les pdf. C’est vraiment la seule chose qui me rebute. Même décalquer les patrons (je ne coupe jamais dans mes planches) me plaît. Mais les pdf, c’est vraiment une plaie pour moi.

Fais-tu des toiles avant tes projets couture ?

Quand j’ai commencé à coudre, je faisais de vraies toiles de tous les corsages ajustés. Maintenant, je fais des versions de test dans des tissus moins nobles mais que j’espère toujours portables. Je connais beaucoup de marques de patrons et je sais comment je taille dans chacune donc c’est moins indispensable. Je m’en mords parfois les doigts mais c’est très rare. 

On connaît toute, je pense, des loupés en couture. Est-ce que ça t’arrive encore de coudre des choses et de ne jamais les porter car pas la bonne coupe, trop de défauts,… ??? 

Oui, cela m’arrive encore mais vraiment rarement. Je connais très bien ma morphologie et je sais ce qui me va ou pas. Mes ratés sont  liés à mon côté tête de mule. Je sais qu’un patron n’est pas adapté à ma morphologie mais je m’entête car il me plait beaucoup et… ben ça ne me va pas ! Je n’ai plus de soucis de réalisation mal finies ou de mauvais choix de tissu, c’est vraiment le style qui peut me poser souci.
En revanche, c’est vrai que mon placard déborde de pièces handmade et je ne les porte pas toutes à la même fréquence. J’en redécouvre régulièrement du coup. 

Quelles sont tes sources d’inspiration en couture ? 
Je m’inspire beaucoup de mes marques de prêt-à-porter chouchou : Sézane, Des Petits Hauts, Ba&sh ou encore Sessun. J’adore décortiquer leurs nouvelles collections et identifier pour chaque pièce qui me plaît quel patron pourrait s’y substituer.
Je suis également énormément inspirée par les autres couturières dont j’admire les associations tissus-patrons. 


Top Iris de Slow sunday ParisNinotcoat de Pauline et Alice

Comment définirais tu ton style ?

Alors là, je botte en touche. La semaine, au bureau, je suis toujours très apprêtée. Je ne porte que des talons par exemple, petites robes, chemises, pantalons… En revanche, le week-end ou les après-midi avec mon fils, je suis beaucoup en pull – jean – basket pour être bien à l’aise.
Du coup, je peux absolument tout coudre !! 🙂

Aldaia dress de Pauline Alice

Robe Clarisse de Chez machine 
Robe Alysse Slow Sunday PAris
Quelles sont tes marques de patrons préférées ?- Tes boutiques de tissu (en ligne ou non) préférées ?

Question très très difficile. Mes marques de patron préférées françaises seraient Deer & Doe, Pauline Alice et Ivanne S dont j’admire le professionnalisme. Je n’ai jamais eu de soucis avec leurs patrons. J’aime aussi beaucoup République du chiffon qui a un style bien à elle qu’on adore ou qu’on déteste. 

Dans les petites nouvelles, j’ai un gros coup de coeur pour Chez Machine et Dessine moi un patron.
Côté anglo-saxons, je suis fan de Grainline Studio, Named pattern et Papercut. 

Pour les boutiques, ma préférée est Little Fabrics qui est basée à Lyon. J’ai donc la chance de pouvoir aller faire mes emplettes sur place. Je suis très proche de Cynthia, la gérante qui est toujours de bons conseils. J’aime également beaucoup l’Atelier de la création qui a toujours des superbes fins de rouleaux de créateurs. En ligne, j’adore Cousette et The Sweet Mercerie 

Quelle est la meilleure astuce couture que tu pourrais nous donner ? 

La technique que je recommande le plus est celle de la bande de propreté qui permet d’avoir des finitions parfaites au niveau de l’encolure, en remplacement du biais ou des parementures (que je n’aime pas). Sinon mon conseil : prendre son temps !! Et ne pas hésiter à découdre si vous n’êtes pas satisfaite.

Que pense ton mari / ta famille de ta passion pour la couture / tricot (et notamment du coté un peu chronophage peut être) ? 

Mon amoureux est mon premier fan. C’est lui qui m’a poussé à lancer le blog alors que j’hésitais. Idem pour le podcast. C’est lui qui prend toutes les photos du blog et je trouve que cela apporte un vrai plus d’avoir quelqu’un en face de soi. Il me fait rire, m’aide à me positionner, prend 150 photos sous toutes les coutures. J’aurais bien du mal à faire cela toute seule. Il est aussi très honnête et n’hésite pas à me dire si quelque chose ne va pas. Au niveau du temps, nous avons chacun nos passions et nous les respectons. Je dose le temps passé à la couture et au tricot pour que cela n’empiète pas sur notre temps passé ensemble. Cela n’a jamais été un souci entre nous. Ma famille est aussi d’un grand soutien en général. Ma mère et ma soeur particulièrement qui me suivent sur IG et sur le blog. 

Depuis que couds, continues tu à acheter autant de fringues qu’avant ??

Je ne fais plus les magasins de la même manière, j’ai un regard totalement différent sur les vêtements que je vois autour de moi. Je lis les étiquettes, je décortique les finitions. J’achète encore des vêtements mais très peu. Je vais craquer sur des étoffes avant tout, ne pouvant pas les trouver en boutiques de tissus.
En revanche, je compense en chaussures !! 🙂

Pourquoi le nom Lise Tailor ??

C’est le chéri de ma soeur qui a eu cette idée qui m’a bien plu. Mon conjoint est anglais donc ce jeu de mot entre la grande « Liz Taylor » et tailor (tailleur dans la langue de Shakespeare) me parle. 

Tu as lancé ton blog il y a presque un an (avril 2016) pourquoi t’être lancée dans cette aventure ??

Quand j’ai débuté la couture, j’étais en totale admiration devant les blogs de nombreuses couturières émérites. Leurs articles m’ont été d’une très grande aide pour apprendre à bien choisir le tissu pour chaque patron. Cela m’attristait de voir certains blogs désertés et disparaître peu à peu. J’ai donc décidé de me lancer pour perpétuer la tradition.

Cela me tient réellement à coeur de pouvoir partager mon avis sur un patron, une laine, un tissu de la façon la plus respectueuse mais aussi objective possible. Si quelque chose ne me plaît pas ou si j’ai noté une coquille dans un patron, je n’hésite pas à le dire.

Je garde en tête la débutante que j’étais il n’y a pas si longtemps de cela à qui ces retours ont été si utiles. Je me fais une joie de pouvoir le faire à mon tour via mon propre blog !

Par ailleurs, mon nombre de followers grandissant, je n’arrivais plus à suivre le rythme et à répondre à toutes les questions que je recevais sur mes posts. Le blog permet de trouver toutes les réponses.

Tu tricotes aussi énormément. Que trouves tu dans cette activité par rapport à la couture ? 

Ce sont deux activités totalement différentes et complémentaires pour moi. La couture nécessite de s’y mettre à fond. On est concentrée sur son projet pendant quelques heures et il voit le jour.
Le tricot est beaucoup plus lent mais il nécessite moins de concentration. Il faut plusieurs semaines pour venir à bout d’un projet mais on peut le faire tout en regardant la télé, en discutant. C’est un loisir moins excluant. 
 

Pull sur un nuage

Sailor Cardigan

Quel temps consacres tu à ces 2 activités ??

Beaucoup, beaucoup, beaucoup… Je pense y consacrer plusieurs heures chaque jour (à minima 2h à tricoter le soir mais souvent plus). 

 

Et voilà, cette interview est terminée. Encore un immense merci à Lise d’avoir accepté de jouer le jeu et de nous en dire plus sur elle. Par contre, elle ne nous a pas dévoilé son secret pour coudre et tricoter comme speed gonzales… chacun ses petits secrets !!

Restez connectées, une nouvelle interview est déjà dans les tuyaux…

Crédit photos : @lisetailor

 

15 Commentaires

  1. Helenemmc

    Superbe article merci à vous 2

    Répondre
  2. Altadena

    Genial!! mille merci.

    Répondre
  3. Couture en coulisse

    Tres sympa ce billet !!! J’aime beaucoup ce que fait Lise , je la suis régulièrement sur son blog, IG et ses podcast ! Alors ce billet tombe à point nommé ! Merci Marie

    Répondre
  4. nathalietricote

    Super article. Merci, quel talent et quel exemple de courage. Lise est très motivante elle me donne vraiment envie de me faire une garde robe entièrement faite maison !

    Répondre
  5. Cath

    Merci….

    Répondre
  6. Addictiph

    Très sympa cette interview!! Merci les filles!!

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Contente que ça t’ai plu Tiphaine !

      Répondre
  7. Alice

    Je suis en totale admiration de tout ce que fait Lise! Quel plaisir de découvrir cet article sur cette si talentueuse couturière et tricoteuse, adorable par dessus le marché!! Merci les filles pour cette chouette interview❤️

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Merci Alice, je suis complètement d’accord avec toi. Et surtout je suis en admiration devant sa productivité. La Speedy gonzales de la couture et du tricot !!!

      Répondre
  8. Nicole

    Super cet article, j’adore tout ce que fais Lise, elle me donne souvent des idées.
    Mais la vitesse à laquelle elle tricote, là c’est vraiment un mystère pour moi.

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      La speedy gonzales de la couture et du tricot !!!!!

      Répondre
  9. Petite sittelle

    Merci pour cette belle interview ! Très chouette d’en connaître plus sur Lise !

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Avec plaisir !!!

      Répondre
  10. Atelier de Claire

    Alors moi aussi, je suis Lise sur son blog et ses podcasts, et j’aime beaucoup ce qu’elle fait ainsi que la pédagogie de ses articles et vidéos. Mais ce qui me fait rêver avant tout, c’est en effet son côté supersonique des aiguilles ! J’ai lu hier son bilan créatif 2016 … je me suis sentie minuscule à côté !!! Bref … merci pour cette interview bien sympa !

    Répondre
  11. Triple L de Mag

    Super sympa cet article qui permet de mieux connaître Lise Tailor !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *