Les mixeuses et leur grain de folie !

Aujourd’hui je ne vais pas vous parler d’un mais de 4 coups de coeur…

Si je vous dis les Mixeuses, ça vous parle ??

Mix and sew peut-être ???

Si vous avez répondu non aux 2 questions ci dessus, filez vite sur ce blog (ici), car vous allez découvrir une pépite de blog et surtout vous allez bien vous marrer (enfin, d’abord, si vous pouviez finir de lire mon article, ça serait sympa quand même !!).

J’ai tout de suite adoré le concept de Mix and Sew. 4 couturières qui se réunissent sur un seul et même compte IG et qui créént un seul et même blog pour nous montrer (entre autre), les milles et une possibilités d’interprétations d’un patron.

Je pense que ça nous est toute arrivé de voir la sortie d’un nouveau patron d’une de nos marques chouchous et ne pas avoir le coup de foudre tout de suite… Et puis, consommatrices excessives d’IG que nous sommes (#IGnousperdra), nous avons vu passer quelques versions de ce dit patron, qui commencent à nous faire changer d’avis… Et que même qu’à la fin, et bien, on se sent complètement obligé de l’acheter ce patron (#IGnousruinera) !!!!

Et bien les mixeuses, elles ont tout compris. Elles nous dévoilent direct leurs 4 interprétations très différentes d’un même patron, qu’elles ont préalablement choisi ensemble… Et là, ça nous montre le patron sous un nouveau jour.

Exemple bluffant avec la veste Rita de Wear Lemonade : 

mix-sew

4 filles, 4 morpho, 4 styles différents, c’est ce qui fait toute la richesse de leur concept.

C’est aussi les reines de la recup, elles ont d’ailleurs consacré un de leur article sur la « fringue gratuite » à base de vieux rideaux, vieux draps etc… Moi qui suis pas mal  dans une phase de recyclage de fringues en ce moment, ça me plait bien tout ça !

Les mixeuses, je les connais pas trop, mais je pense qu’elles sont toutes un peu tarées, qu’elles ne se prennent pas du tout au sérieux, et qu’elles s’éclatent à faire leur blog… Résultat, j’adore lire leurs articles qui me font toujours marrer.

Elles ont bien voulu jouer au jeu de l’interview pour nous en dire un peu plus sur elles… Et je peux vous dire que ça confirme ce que je pensais, elles ont un bon grain de folie et j’adore ça !!

  • Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ??

Sewing Jess : Je m’appelle Jessica et j’habite à Saint-denis, j’ai oublié mon âge, mon poids, mon découvert à la banque, bref j’oublie tous les trucs nuls de la vie !

Melle Lu : Je m’appelle Lucie, j’ai 34 ans, 2 enfants, et j’habite prés de Salon de Provence.

Léna : Je suis le bébé du crew, j’ai 25 ans et je vis entre Paris et Versailles.

Jesskanisse: Jessica de mon vrai nom, 33 ans, j’ai un petit bonhomme de 1 an et demi et je vis à Toulouse.

  • Que faites-vous dans la vie ? Et quand trouvez-vous le temps de coudre ??

Sewing Jess : Dans la vraie vie, je suis blogueuse couture, et dans ma seconde vie qui ne compte pas trop et qui ne me prend absolument pas de temps, je suis professeur de mathématiques dans le supérieur (formatrice exactement), à Paris, mais aussi étudiante, dans la même fac, pour devenir encore plus la reine des mathématiques ! Vous comprendrez bien que je suis ironique, et que caser un moment couture dans ma vie relève de l’exploit, je tourne au Guronsan car les seules pauses couture, ba… c’est la nuit! Et je me lève tous les matins à 7h !

Melle Lu : Je travaille dans une boîte d’intérim et je suis mère d’un garçon de 5 ans ½ et d’une fille de 2ans. Du coup, trouver le temps de coudre relève un peu du défi !! A la base très tête en l’air, je dois m’organiser pour réussir à (presque) tout gérer. (C’est moi l’initiatrice du” tableau dont personne ne se sert”…sauf moi lol). En général, je couds le soir et pendant la sieste de ma fille (pourvu qu’elle fasse la sieste encore longtemps….).

Léna : Moi mon truc dans la vie à part la couture, c’est les musées. Je bosse en ce moment au musée du Quai Branly à Paris. Pas d’enfant ni de mari, mais le boulot, les sorties et les copains, ça prend quand même pas mal de temps, alors les moments couture ça demande pas mal d’organisation (et s’il faut, c’est la nuit !).

Jesskanisse: Je suis moniteur éduc. Je bosse avec des personnes adultes en situation de handicap mental. Pas grand chose à voir avec la couture me direz-vous…. Avec eux, je fais (entre autres) de la poterie. Le reste du temps, je m’occupe de mon bonhomme avec mon conjoint ( et je tâche de garder une vie sociale aussi, hein !) et dès que l’animal est couché, je me jette sur ma machine ! Je couds donc principalement la nuit moi aussi. Je me fixe des limites d’heures (“à 23 heures, j’arrête quoi qu’il arrive! Oui, oui, même s’il ne me reste que l’ourlet à faire!”) que je ne respecte évidemment JAMAIS.

  • Comment vous est venue la passion de la couture ?

Sewing Jess : C’est le moment où il faut sortir les mouchoirs : en janvier de cette année, j’ai eu une pneumonie, une maladie des tranchées en 2016, Incroyable ! J’ai donc dû rester chez moi deux mois sans sortir, branchée à une machine avec un masque pour respirer. J’ai décidé de me faire un costume de Dark vador pour que tout concorde bien. La dernière anecdote sur Dark Vador est fausse, vous l’aurez bien compris ! En vrai, je m’ennuyais sec, car je suis hyper active, alors j’ai passé du temps sur internet et je suis tombée sur le blog de Lisa : makemylemonade. J’avais une machine mais je ne faisais que des coussins, coudre des vêtements me semblait impossible, trop compliqué. Mais avec Lisa, tout paraissait simple; alors j’ai fait la robe frida, ouvert un blog sewingjess (je m’ennuyais je vous dis !) et depuis j’ai cousu un million de tenues (à peu près) car je suis complètement accro ! Ca allait aussi avec mon envie d’arrêter de porter des vêtements faits par des enfants.

Melle Lu : Ma mère m’a offert ma 1ere machine en 2010, une singer tradition qui m’en a fait voir de toutes les couleurs !! Et pourtant, envers et contre tout j’ai persisté ! Ma mère m’a transmis sa passion et son savoir faire. Elle m’a aussi donné des tas et des tas de bouts de tissus qui m’ont permis tester sans peur de rater. J’ai commencé avant la naissance de mon fils à faire des trucs et des choses utiles à mon quotidien (lingettes, housses de coussin, de matelas à langer, des sacs à linge sales etc…). Et puis,plus récemment,  j’ai commencé à surfer sur les blog DIY, déco et…couture ! je suis tombé sur le blog de DEER AND DOE en premier, aprés de longues hésitations, j’ai acheté le patron de la robe ARUM et je me suis cousu ma 1ere robe en février dernier (dont je ne suis pas peu fière !!)!  Depuis c’est une addiction ! Les magasins de vêtements ne me voient plus beaucoup… seuls les magasins de tissus me font vibrer maintenant !!

Léna : Ma grand-mère me raconte depuis toujours comment elle se mettait à la machine le samedi matin pour se coudre une robe pour aller danser le soir avec mon papi dans les caves de Saint-Germain-des-prés. Ma 1e leçon de couture c’était avec elle (et c’était pas gagné à cette époque…). J’ai ensuite pas mal fait de customisation, donner une seconde vie à un vieux vêtement abandonné, j’adore ça ! Depuis ma grand-mère m’a donné sa machine, une montagne de tissus et suis avec attention tous mes petits projets !

Jesskanisse: Je suis assez manuelle, j’aime bien me faire des trucs à partir de rien (héritage de mes grands mères qui étaient de vraies bricol’girls). Amoureuse des étoffes et matière, je stockais des tissus ramenés de voyages, des vieux draps ou vieux rideaux (oui, bon, j’adore aussi les vieilleries) en sachant que j’en ferai quelque chose un jour. Quand je suis tombée enceinte, je me suis achetée une machine et c’était partie ! J’ai cousu pendant au moins 1 ans au feeling, sans patron (j’étais patronphobique, ça me paraissait hyper compliqué). Par la suite les vidéos explicatives de Make My Lemonade m’ont rassurée et je me suis lancée.

  • Comment vous etes vous rencontrées toutes les 4 ?

Sewing Jess : J’ai rencontré Léna parce que nous avons gagné le même concours sur instagram : 3 patrons wearlemonade. En papotant par commentaires interposés, nous avons fini par nous rencontrer sur Paris, Léna vendait des headbands homemade sur un stand.

Lucie et moi, nous étions dans le même collège à Argelès sur Mer, et surtout meilleures copines au lycée! On a fait les 400 coups et on voulait vivre ensemble à Paris « quand on serait grandes ». c’est une histoire qui dure !!

J’ai aussi rencontré Jess Kanisse sur Instagram (c’est le tinder de la copinade ce truc), car on partage un amour inconditionnel du wax, et on se retrouvait sur pleins de comm ! On ne s’est jamais rencontrés, mais j’ai un super feeling, pas besoin de se voir en vrai, c’est quand même mon amie. C’est fou non? Elle aurait pu changer de prénom quand même! hihi ça fait ça les vrais amis, non?

  • Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre blog ? Comment vous est venue cette idée ??

Sewing Jess : J’ai toujours fonctionné en équipe, je n’aime pas faire autrement, mutualiser fait grandir et progresser. Je n’étais pas satisfaite de mon blog solo, ma Lucie partageait ma passion, j’ai eu un coup de coeur pour les jolies Léna et Jess Kanisse, alors bim, je leur ai demandé de faire un gang de couturières!

Melle Lu : C’est un blog de couture tout d’abord, car nous partageons toutes les 4 cette passion. Sans pour autant être des pros ! On lance un projet ou un thème que chacune interprétera à sa manière et avec ses goûts et c’est ce qui est drôle et intéressant. L’idée sort de la tête aux milles idées minute de Sewing Jess. Elle vous a dit qu’elle dormait, mais personnellement, j’ai un doute :-))))))

  • Comment on fait pour gérer un blog à 8 mains ??

Sewing Jess : On parle toute la journée par message privé sur insta ou par texto, on est connectés non stop, il y a en permanence un petit bip sur mon tel, et elles sont méga pipelettes les mixeuses ! Pour l’organisation, on a un google agenda en ligne, et on note les patrons et thèmes à réaliser avec les dates. Mais en vrai on le regarde jamais! Il y en a toujours une pour dire aux autres où nous en sommes!

Melle Lu: Pour le moment ça roule ! On a un groupe de discussion 24/24 sur instagram. A tout heure, on trouve une oreille attentive, on se demande si ça bosse !!!!

Léna : Tout se fait de manière très simple pour l’instant, on communique beaucoup entre nous ! Par contre, parfois, une soirée sans regarder son téléphone et on se réveille avec 92 messages à rattraper !

Jesskanisse : c’est même étonnant, la façon dont ça roule. Je ne connais aucune des mixeuses “en vrai” et pourtant, on arrive toujours à s’entendre sur tout. Il y a beaucoup de chose à faire en commun mine de rien (choix des modèles, mise en page, gestion d’insta, de facebook…). Finalement, je crois que le plus difficile à choisir à été le nom du blog (c’était pas les idées qui nous manquaient).

Par ailleurs, de vrais liens se sont tissés, on ne parle pas que couture dans ces discussions par messages interminables.

  • Comment décidez-vous des thèmes de vos articles et comment les construisez vous ?

Sewing Jess : Heu… Je ne sais pas trop, on propose toutes des trucs, et ça roule tout seul, ça coule, ça glisse, l’une propose et les autres sont presque toujours partantes.

Melle lu : et bien on lance toutes les idées qui nous traverse la tête. On a aussi un tableau pour regrouper tous nos projets, savoir qui a fait quoi, qui va faire quoi etc…ça roule bien.

Jesskanisse: Vous imaginez un peu le nombre d’idées qui peuvent sortir de 4 têtes en une journée… Le plus dur finalement, c’est de réfréner nos envies (On ne peut pas tout faire!!!).

Sewing Jess : une fois le thème ou le patron fixé, chacune coud de son côté, puis on écrit chacune notre petit bout d’article, on met nos photos, puis l’une se dévoue pour faire la mise en page. Enfin, lorsque l’article est terminé, nous choisissons ensemble un morceau de musique ou une petite vidéo qui donne une unité à notre travail, une ambiance. Je ne sais pas si les lecteurs cliquent sur ces liens qui sont dans l’entête de l’article, c’est un peu un cadeau surprise, on ne sait jamais sur quoi on peut tomber, mais c’est toujours chouette! 😉 On espère que vous aurez découvert ou redécouvert quelques trésors…

Déclinaison du Sointu Kimono Tee de Named Clothing
kimonokimono2kimono3kimono4

  • Comment choisissez vous vos patrons sachant que vous dites vous même que vous n’avez pas les memes gouts ??

Sewing Jess : C’est l’avantage de la couture maison ! On peut tout modifier, adapter, et les tissus permettent de changer complètement le style d’un modèle ! Il est vrai que parfois, c’est compliqué, on peut mettre plusieurs jours pour motiver les autres. Par exemple : l’une d’entre nous a très envie de faire le manteau Gérard, mais une autre préfère une cape mais elle aime quand même beaucoup Gérard… Alors nous hésitons encore entre un article sur le thème « se coudre un manteau » et chacune fait son modèle, ou « se coudre un gérard » (qui est vachement mieux, non? hein Lucie? Lol)

Melle Lu : C’est ça qui est intéressant, Pour ma part, je n’accrochais pas du tout avec les patrons Wear Lemonade que je ne pensais pas pouvoir assumer et pas fait pour ma morpho ! Et j’ai fais FRIDA et RITA, grace au groupe. Je me suis régalée, je les adore et j’en veux d’autres ! C’est génial, ça m’ouvre sur des styles que je n’aurais jamais tenté seule (comme le manteau Gérard….) mais J’adore.

Léna : c’est en effet ce qui est génial avec ce blog, on se stimule les unes les autres, autant pour aller vers des patrons que l’on aurait pas choisis, mais aussi pour vraiment en faire une version personnelle et sympa.

Jesskanisse: c’est vrai que ça nous bouscule un peu parfois dans nos habitudes (elle vont faire de moi une vraie femme ces mixeuses) et c’est ça qui est chouette !!

Déclinaison de Robes Frida de Wear Lemonadefrida4

dscn3848

frida

frida2

  • Quelle est votre vision de la couture ?

Sewing Jess : La couture, c’est une passion, mais c’est aussi un acte politique. J’ai toujours eu une conscience politique, je fuis la société de consommation, mais j’ai un gros point faible : la mode. J’allais chez Zara toutes les semaines, alors que c’est tout ce que je combat! Une vraie contradiction… Les gens qui fabriquent nos vêtements, lorsqu’ils ne sont pas des enfants, sont maltraités, sous-payés, respirent des produits chimiques, etc… Et le patron de Zara est l’homme le plus riche du monde, il est passé devant bill gates en Mars! Hors de question que je donne mon argent durement gagné à des gens qui exploitent les autres êtres humains. Et quand je vois le boulot que c’est de se faire une robe, je me dis que payer 19€ une robe dans le commerce, ce n’est pas normal, je fais une affaire au détriment d’un autre être humain sur la terre, loin d’ici… Vous pouvez couper mon laïus politique! hihi Dans la même lignée, j’évite tous les centres commerciaux et les supermarchés. Par contre, j’ai depuis une autre addiction, les boutique de tissus en ligne… Arf… rien n’est parfait, hein?!

Melle Lu : Et bien pour moi, la couture, c’est une passion, et une thérapie ! ça me détends, ça me permets de mettre de côté les “petits tracas quotidiens”. Mes mains sont occupées et mon esprit aussi . J’aime l’idée de réaliser mes vêtements, cela me rend fière. J’aime aussi l’idée de ne plus aller dans les boutiques qui utilisent des matériaux douteux et dans des conditions de travail douteuses aussi ! En couture, pas besoin d’un super tissu à 10 000 dollars, on peut faire une robe ni vue ni connue dans un drap ! ou un top dans une taie d’oreiller……….

Léna : La couture me fait du bien, c’est un peu une manière de m’affirmer. Se lancer des défis, réussir à les réaliser (ou rater aussi ça arrive !!), porter des vêtements que personne n’a et qui me ressemble vraiment et la fierté de porter des vêtements faits-main, ça n’a pas de prix ! Bien sur cela permet aussi d’éviter de trop dépenser dans les grandes chaînes de vêtements… mais depuis que je pense à toutes ces questions de fair-fashion je me demande où sont fabriqués (et surtout dans quelles conditions), la plupart des tissus que j’achète … à voir !

Jesskanisse : Je bricole tout, tout le temps, j’achète énormément en récup (en vide grenier, emmaus), la couture est donc une évidence.

Et voilà, j’espère que vous avez aimé cet article et l’univers complètement loufoque de nos mixeuses.

Un grand merci à elles pour leurs réponses et de m’avoir encore une fois de plus bien rigoler !

A bientôt pour une prochaine interview coup de coeur !

Crédit photos : @mixandsew

2 Commentaires

  1. meandmylittlepeas

    Je ne les connaissais pas du tout, merci pour cette belle découverte !! Elles ont l’air de s’éclater !

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Ah oui, je te confirme, je pense qu’elles s’éclatent !!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *