Les tests chez Orageuse Patterns

Rooooooo, j’suis à la bourre, j’ suis à la bourre, j’suis à la bourre… Au moins 5 articles dans les tuyaux (enfin dans mon cerveau surtout) et pas le temps de les mettre par écrit. J’essaye donc aujourd’hui de rattraper mon retard comme je peux, et je commence par la découverte de la génialissime marque de patrons Orageuse Patterns.

En fin d’année 2016, j’ai eu la chance de tester les tous derniers patrons de la marque. Les tests étant terminés fin décembre, je m’étais dit que j’allais avoir le temps de rédiger mes articles pour la sortie officielle fin janvier, mais… Mes 3 kids (de moins de 3 ans) et la reprise du boulot début janvier en ont décidé autrement. Pas le temps d’écrire, pas le temps de prendre des photos,… Bref, pas du tout à la hauteur du sujet ORAGEUSE !
Donc à défaut de rentrer aujourd’hui dans le détail des patrons, je tenais à rédiger un article pour vous parler de mon expérience avec la marque.

Son arrivée courant septembre, sur la blogosphère / instasphère couture n’est pas passée inaperçue. En à peine 3 jours, la marque comptabilisait plus de 1000 followers sur IG. Au delà du style original, classe et épuré des patrons, ce gain de notoriété rapide est, d’après moi, lié aux sublimissimes photos de la marque qui annoncent tout de suite la couleur : on est sur du boulot de PRO !!!

Courant octobre, la marque fait un appel sur IG pour « recruter » des testeuses en taille 44-46. Pour la petite histoire, dans le commerce, je fais plutôt une taille 42, mais le monde de la couture étant un peu impitoyable avec moi, je suis bien souvent obligée de couper mes patrons en taille 44 (#memepasmal !!). Je « postule » donc à cette offre et j’ai la chance d’être recrutée dans la dream team des testeuses (#yihhhhhhaaaaaaaa).

Premier contact avec Corinne : hyper professionnel. Elle nous envoie un document qui explique ce qu’elle attend des testeuses + un document de confidentialité à lui retourner signé. WHAOU… Tout de suite, ça plante le décor. Grosse PRESSION !!! Ses livrets d’explications n’étant pas encore tout à fait terminés, elle nous envoie, pour nous faire patienter, de jolis croquis de la blouse Helsinki et de la jupe Berlin (le manteau n’étant à l’époque, pas encore totalement abouti), ainsi que des planches d’inspirations. Du jamais vue dans ma petite expérience de testeuses…

Afin de briser un peu la glace, nous décidons de nous rencontrer au CSF quelques jours plus tard avec 2 autres testeuses. Je dois avouer que, de par nos échanges hyper professionnels et légèrement distants, je m’étais imaginée une femme d’âge mur, avec une longue expérience dans le milieu. Mais là, grosse SURPRISE  ! Je me retrouve face à une nana d’une trentaine d’années, hyper sympa et très accessible, qui vient tout juste de se lancer dans la création de patrons.

Nous avons passé une super journée à parler de couture mais aussi de tout et de rien. Une très belle rencontre ! Pour la petite histoire, elle se lance dans cette folle aventure après avoir refait une formation dans le milieu et avoir très bien muri son sujet. Je ne désespère pas de la convaincre un jour de faire une interview, mais il faut le savoir, cette fille est d’une grande humilité, elle n’aime pas trop parler d’elle et n’est pas une grande adepte des réseaux sociaux (quelle chance elle a !!!!).

Quelques semaines plus tard, elle nous envoie les livrets de montage des 2 premiers patrons et nous pouvons enfin nous mettre au travail. Pas toujours évident de se projeter sur le rendu final quand on ne voit qu’un croquis (aussi joli soit il cf photo ci dessous) et qu’on n’a pas de photo d’une vêtement fini, mais c’est aussi ce qui rend ces tests amusants !

Notre « travail » en tant que testeuses consiste à vérifier qu’il n’y a pas de coquille sur les planches, que le patron tombe correctement quelque soit la taille (d’où le fait de chercher des testeuses de différentes tailles), qu’il ne manque pas d’indication de cran de montage ou autre, et surtout de vérifier la cohérence et la compréhension des explications d’assemblage.

Les planches sont déjà nickels, tout y est. En ce qui concerne les instructions de montage, tout est également très très abouti. Quasiment chaque étape est illustrée pour une meilleure compréhension. Et les explications sont claires et fluides.

Et puis, il y a les petits, voir les gros plus… Par exemple sur la blouse Helsinki, elle explique très précisément comment adapter les pinces poitrines si celles ci ne sont pas taillées pour votre généreuse ou menue poitrine (pas de jalouse !). Pour rappel, mon 90 E et moi, sommes « pincophobe » donc autant vous dire que ces indications sont une mini bible pour moi !!

En résumé, quand Corinne passe en phase de test, les livrets sont déjà tellement aboutis, qu’il y a très très peu de corrections à faire. Un petit bug relevé sur le montage de la doublure de la jupe, quelques petites fautes de frappe, des explications sur la torsade de la blouse pas totalement claires… Mais rien de grave. Elle prend note de toutes nos remarques et modifie le tout pour les versions définitives.

Mi décembre, l’ensemble des patrons sont testés. Mais ils ne sortiront officiellement que fin janvier car comme nous l’avait déjà confié les créatrices de patron que j’avais interviewé (Anne Kerdiles Couture et Emilie de Dessine moi un patron), la confection d’un patron peut être longue, très longue. Entre l’idée de départ et le lancement officiel, il peut s’écouler plusieurs mois.

Corinne est HYPER pointilleuse et EXTREMEMENT exigeante sur la qualité de son travail. Quelques contacts sur IG début janvier, me font comprendre qu’elle peine à trouver l’endroit idéal pour prendre ses photos (toujours ce souci du détail). Elle a aussi décidé, suite aux remarques de certaines d’entre nous, de faire une vidéo d’un pas à pas pour réaliser la torsade de la blouse Helsinki. Les derniers détails à régler…

Pour la petite histoire, après le lancement, je la félicite via IG, sur ce fameux pas à pas en vidéo, ayant moi même eu des soucis pour réaliser cette torsade, je trouve que c’est très clair et parfaitement fait. Mais elle, elle n’est pas totalement satisfaite de la dite vidéo (pas le bon matériel, des soucis de voix,…)

Et voilà, c’est, d’après moi tout le paradoxe de cette jeune créatrice de patrons… Bourrée de talents, un professionnalisme hors pair, mais un tel niveau d’exigence, qu’elle n’est jamais complètement satisfaite de son travail. Alors que : PUTAIN de BORDEL de MERDE (#amispoetesbonsoir !) c’est juste de la BOMBE tes patrons Corinne !!

Certaines d’entre vous, me diront que je ne suis pas objective, parce que j’ai testé les patrons, que je ne prends pas assez de recul, et que jje mets trop d’affect dans tout ça. Peut être…

Alors, du coup, j’ai tenu à demander leurs avis à 2 couturières qui ont acheté et réalisé des patrons de la marque. Et voici ce qu’elles en disent.

Isabelle alias @bussette6 qui a réalisé le trench Londres : 

« Lorsque j’ai découvert la première collection de la marque Orageuse j’ai tout de suite était séduite par ce style à la fois épuré et très chic. J’ai craqué sur le trench Londres que j’ai eu beaucoup de plaisir à coudre, les explications sont claires, précises et tout s’assemble à merveille, aucune mauvaise surprise. Une couture qui prend du temps mais qui vous offre à la fin beaucoup de satisfaction tant à le coudre qu’à le porter. Mon petit doigt me dit que la nouvelle collection est en ligne. Je ne sais pas vous mais moi je sais que j’ai de nouveau un coup de cœur la blouse Heslinki avec ce si joli drapé ! »

Bénédicte alias @louanje qui a réalisé la blouse Helsinki :

« Je suis tombée sous le charme de la dernière collection d’Orageuse Patterns dévoilée sur IG il y a quelques jours. J’ai donc acheté le patron et cousu la blouse Helsinki dans la foulée. 

Mon coup de coeur a cédé la place à de l’admiration face à la qualité des explications délivrées dans le livret de montage : c’est ultra clair et précis… On a meme quelques pages en fin de livret pour pouvoir adapter le patron à sa taille (ce qui est idéal pour les petites ou grandes statures !) et une vidéo pour la réalisation de la torsade. Bref, je suis bluffée par tant de professionnalisme pour cette si jeune marque ! ».

J espère que ces avis plus « neutres » que le mien vous auront convaincu…

Je souhaite vraiment du fond de mon coeur qu’Orageuse Patterns rencontre le succès qu’elle mérite. Si l’un des patrons vous plait, n’hésitez pas une seule seconde, achetez le les yeux fermés. Vous ne serez pas déçues !!!

Et promis, j’essayerde rattraper mon retard et rédiger dans les prochains jours des articles sur mes réalisations.

 

3 Commentaires

  1. Chloé

    Ton article est génial Marie ! Et bravo à Corinne pour tout ce travail pharaonique ! Je comprends parfaitement son degré d’exigence et l’admire pour tout ce qu’elle a pu fournir !!

    Répondre
  2. Angeeza

    Très beau travail !

    Répondre
  3. couture en coulisse

    J’adore les patrons de cette marque, je n’en ai que deux à mon actif à ce stade : Lisboa en top et helsinki (billet sur le blog prévu pour vendredi) et j’avoue j’adore. Les détails font que les vêtements proposés ont une féminité que j’aime sans être trop guindés et les explications du carnet sont très précises. Pour Helsinki, une vidéo a été ajoutée et j’avoue qu’elle me fut d’une grande utilité. J’ai trouvé que la sortie de cette marque c’était faite en toute discrétion alors que franchement elle aurait mérité un grand brouhaha tout autour car je trouve les patrons très beaux. J’avoue je ne sais meme pas qui est cette Corinne, en tout cas si tu peux la féliciter pour moi, Marie, ce serait un honneur…belle journée. alexandra

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *