Huguette et ses Paillettes !

Aujourd’hui, je ne vais pas vous faire découvrir une nouvelle couturière car je vais vous parler de la « mondialement » connue (et je pèse mes mots !!) Huguette Paillettes.

Avec plus de 13 000 followers sur instagram, la jolie Clémence a l’un un des comptes « couture / tricot » incontournables pour toutes bonnes « DIY addict ». Et pour cause, cette fille a des mains de fée et une imagination débordante. Aussi douée en tricot qu’en couture, elle nous fait partager ses astuces, tutos et même patrons de tricot sur son blog !

A mon arrivée sur IG, c’est un des premiers comptes que j’ai suivi. Un détail m’avait notamment tapé dans l’oeil : le petit galon de dentelle qui fait tout ! Je l’ai d’ailleurs par la suite « honteusement » copié sur quelques unes de mes cousettes. ! 

Au dela de son style et de sa créativité, ce que j’aime dans son compte c’est le fait qu’avec très peu de patrons, elle se coud des vêtements très différents. Je pense que 80% de ses réalisations sont faites à partir de patrons qu’elle a hacké, modifié, retravaillé… Ou comment, en achetant seulement quelques patrons, on peut se coudre un dressing riche et varié !

Pour résumer, la couture selon Huguette Paillettes, c’est : des cousettes simples, avec toujours le petit détail qui fait la différence : un volant, un laçage, un noeud, et surtout des associations de tissus parfaites,…


Clémence a accepté de répondre à mes questions. Et voici ce qu’elle m’a raconté.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

En quelques mots, je m’appelle Clémence, j’ai 28 ans. Tourangelle d’origine, je suis partie quelques années vivre à Bordeaux, Lyon puis Toulouse mais j’ai récemment retrouvé ma Touraine natale.

Que fais-tu dans la vie ? Et quand trouves-tu le temps de coudre ??

Dans la vie je suis juriste, un métier très loin des loisirs créatifs mais dans lequel je me retrouve parfaitement.

Je prends le temps de coudre le soir quand j’ai un peu de temps ou le weekend. Je consacre parfois à peine 30 minutes pour réaliser une étape, chaque moment peut être mis à profit !

Comment t’es venue la passion de la couture ?

Ma maman a toujours cousu et tricoté à titre amateur, j’ai donc tout simplement suivi le pas. Je me suis toujours intéressée avec elle à ses activités, je jouais avec ses tissus, je commençais à faire quelques assemblages. Elle m’a permis d’apprendre à coudre petit à petit. Puis, plus récemment, j’ai reçu une machine à coudre pour mes 25 ans, cadeau tout à fait inattendu mais que j’ai vite adopté ! Je n’ai jamais pris de cours de couture, j’apprends au fur et à mesure des réalisations et des step by step des patrons, sans compter quelques lectures sur la toile.

Quelle est la meilleure astuce couture que tu pourrais nous donner ou que l’on t’ait donnée ?

Celle que j’aime beaucoup c’est ce que ma maman appelle « la couture magique ». Il s’agit de réaliser une piqûre de maintien entre la parmenture et la valeur de couture, fini parfait assuré !

Comment définiraistu ton style ?

Ce n’est pas une question très facile et ça dépend parfois des saisons mais je dirai plutôt actuel, parfois décontracté et toujours féminin.

Y a-t-il une pièce que tu aimes particulèrement coudre ?? Et à l’inverse une qui te fait peur ??

La pièce que je préfère coudre (et surtout porter) ce sont les vestes ! J’adore coudre des vestes imprimées et les associer pour les porter au quotidien !

Quant à la pièce qui me fait peur : le pantalon. J’en ai déjà fait et je suis ravie de ceux que j’ai réalisés. Mais je trouve que trouver un pantalon bien coupé dans le commerce est déjà une affaire de patience et de chance alors, en couture, pas toujours facile de trouver le modèle qui me conviendra.

Comment choisis tu les patrons que tu couds ? 

Je choisis vraiment au coup de cœur, une forme basique que je pourrai reproduire à l’infini ou un modèle plus original qui m’aura tapé dans l’œil !

Quel est le patron que tu-as le plus cousu et pourquoi ??

Au début, je cousais quasi exclusivement des tops et des robes péplum, j’avais un patron maison qui a été cousu et recousu encore et encore.

Puis, il y a peut être 2 ans, j’ai trouvé une petite veste basique dans un Burda Couture Facile, un vrai basique que j’ai reproduit dans tous les tissus, en version courte ou longue, en rajoutant des détails, je ne m’en lasse pas !

Quelle est la réalisation couture dont tu es la plus fière ?

Je dirais une robe en soie imprimée bleue et noire cousue l’année dernière pour une soirée. Je suis partie d’un top que j’ai radicalement modifié pour obtenir cette robe. Ce n’était pas du tout l’idée de départ, j’ai changé plusieurs fois d’idée, j’ai terminé la robe juste à temps pour la soirée mais elle était exactement ce dont j’avais besoin pour ce jour là !

Où achètes tu ton tissu ?? Es-tu attentive à leur provenance et leur mode de fabrication ?

J’achète principalement en magasin car j’aime voir les tissus : Toto, Mod Tissus à Tours, Mondial Tissus ou quand je vais à Paris. Sinon je commande aussi parfois sur internet.

J’essaie de faire attention à la provenance et je suis contente d’acheter du made in France. Mais je dois avouer que ce n’est pas la première chose que je regarde quand j’achète du tissu, même si j’y prête de plus en plus attention.

On connaît toutes des loupés en couture. Est-ce que ça t’arrive encore de coudre des choses pour toi et de ne jamais les porter car pas la bonne coupe, trop de défauts,… ???

Olala oui ! Tout d’abord, j’ai un sac entier de projets abandonnés : certains nécessiteraient pourtant à peine 15 ou 30 minutes de couture pour les terminer ; d’autres sont de vrais ratés. Je me dis toujours que je les terminerai un jour …

Ensuite, j’ai quelques projets dont j’étais très contente mais dont finalement, au porter, je suis déçue. Si c’est mal coupé, je laisse vite au fond du placard.

Tu fais aussi beaucoup de tricot, comment répartis-tu ton temps « créatif » entre les 2 activités ? As tu une préférence pour l’une d elle ??

Le tricot et la couture sont vraiment des activités que j’apprécie pour des raisons différentes et que je ne pratique pas du tout de la même façon. Alors que la couture demande une certaine logistique et de la concentration ; le tricot s’emporte partout et est vraiment une activité qui me détend et qui me permet de faire autre chose en même temps. Je répartis mon temps selon mes envies, il n’y a pas de règle. Mais je suis plus portée sur le tricot le soir devant un film ou à glisser dans mon sac quand je pars en weekend.

Tu as fait de nombreux tutos couture et tricot, disponible gratuitement sur ton blog, et repris par de nombreuses tricoteuses ou couturières, comment vis tu ce « succès »

Au départ, j’ai commencé à poster des photos sur Instagram parce que je voulais partager avec la communauté créative et montrer qu’on pouvait aller au delà des patrons, créer ses propres modèles, ajouter des détails personnalisés. C’était vraiment le moteur de mon compte Instagram et c’est aussi ce qui m’a poussé à ouvrir un blog (Instagram et ces caractères limités sont vite devenus restrictifs pour partager des tutos tricot…). Je suis donc super contente de voir que ces tutos sont reproduits, les versions que je peux voir sont tops et je suis parfois envieuse de certaines créations. J’aime beaucoup découvrir les avancées et les modèles sur Instagram. Je suis surtout contente de voir que les idées sont reprises et permettent aux couturières ou aux tricoteuses de s’affranchir un peu plus des patrons pour créer des pièces encore plus personnalisées.

Pull Linette patron Huguette Paillettes

Gilet germaine by Huguette Paillettes

Quel est ton rapport aux blogs, à Instagram, aux podcasts,… ?

J’adore Instagram, j’y vais tous les jours, j’adore découvrir de nouveaux patrons, de nouveau tissus, de belles réalisations. Je trouve que c’est une grande source d’inspirations et de partage.

Je suis un peu moins assidue sur les blogs : j’en visite certains régulièrement parce que j’aime les photos ou les articles (blog mode ou blog créas) ; j’en visite d’autres seulement parfois, plus ponctuellement ; et je m’y refaire de temps en temps en cas de recherche particulière.

En revanche, je ne suis pas du tout podcast, ça ne me correspond pas d’une façon générale. J’en ai regardé quelques uns mais globalement, je ne m’y retrouve pas (pas assez dans le vent visiblement ^^).

Et pourquoi ce nom de Huguette Paillettes ???

Alors ça, ça reste un secret ^^ Huguette a une vraie histoire mais Paillettes sert surtout d’ornement (et en plus, ça fait un jeu de mot) !

 

Et voilà, cette interview est terminée. Un grand merci à Clémence qui a bien voulu passer à la moulinette à questions. Et à bientôt pour découvrir une nouvelle « addict » à la couture !!

1 Commentaire

  1. Marion

    Merci pour la découverte du blog de Clémence « Huguette Paillettes » !!! 🙂
    En tant que couturière débutante dans le prêt-à-porter, je pense y trouver beaucoup d’inspirations !
    Et félicitations pour votre blog ! 🙂
    A bientôt !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *