Fan de Comptoir de bobines

Aujourd’hui, je vous parle d’un autre de mes (nombreux) coups de coeur couture : Comptoir des bobines. Certaines d’entre vous la connaissez déjà sous le pseudo de Angèle_IG. Elle vient d’harmoniser son nom de compte IG pour qu’il soit en phase avec le nom de son blog : www.comptoirdesbobines.wordpress.com

J’avais envie d’interviewer Angèle, car je suis une grande fan de son univers. Un style bien à elle, des cousettes originales, du pattern hacking par ci, du pattern hacking par la, des pièces uniques, des articles de blog détaillés,…

Ce que j’aime sur IG, c’est la richesse des styles que l’on peut y trouver. Il y a des gens qui ont des styles très proches du notre (Evepoisplume sit tu lis ces lignes, you know what I mean !!!) et puis il y a des gens qui ont un style différent, mais qui nous plait tout autant et que l’on jalouserais presque. C’est le cas d’Angèle. Je suis admirative de ses cousettes et du look qu’elle donne à ces dernières. Un de mes gros coup de coeur était sa jupe en simli cuir de Pretty Mercerie. Whaou, la pièce en simili cuir, le truc dont je reve, mais que je n’oserais jamais… enfin, si peut être un jour, car ses versions me donnent envie de réveiller mon coté « rock’n roll » qui dort !!!

Mixe entre Aime comme Midinette et Aime comme Maddy de Aime comme Mariemidinette_cuir

Comme tous mes coups de coeurs et mes interviews précédentes, j’avais envie d’en apprendre plus sur la personne qui se cache derrière ces créations. Et comme d’habitude, je me retrouve dans certaines de ses réponses !

Je vous laisse découvrir la face cachée de « Comptoir de Bobines » à travers ces réponses. Bonne lecture !!

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 29 ans, j’habite à Rivesaltes à côté de Perpignan depuis moins d’un an (même si je suis arrivée dans la région il y a bientôt 6 ans). Je suis d’origine Normande, mais je suis descendue dans le sud pour me rapprocher du soleil ! Je vis en concubinage, et nous n’avons pas encore d’enfant.

Que fais tu dans la vie ? Et quand trouves tu le temps de coudre ?? 

Je suis actuellement infirmière dans un service de réanimation. J’ai un roulement jour/nuit avec une plage horaire de 12h ce qui me laisse beaucoup de jours libres.
Je ne couds jamais le soir en rentrant du boulot car les quelques expériences ont souvent été des échecs. J’ai moins de patience et de concentration, je recommence, je m’énerve, bref c’est pas le but. Le soir, je préfère tricoter devant un bon film. Et ca me permet de passer du temps avec mon amoureux. Mes journées de repos sont suffisantes et me permettent de bidouiller, de coudre et d’alimenter le blog. J’aime également chiner (toujours partante pour un vide-grenier afin de faire de jolies trouvailles ! ) et bricoler. Cela me permet également de pratiquer le yoga qui m’apporte énormement pour le corps et l’esprit et de profiter de la région. Bref, beaucoup d’activités… les journées sont toujours trop courtes !

Comment t’es venue la passion de la couture ? 

Je couds depuis bientôt trois ans. Je suis une grosse fan de mode et je mettais un budget monstre dès que je craquais sur une nouvelle fringue. Mais mon gros plaisir en tant que fan de friperies, c’était chiner des vêtements que je customisais ou modélisais en fonction de mon envie du moment et de ma morphologie. Du vintage que je tentais de moderniser avec une coupe plus actuelle. Et tout ça à la main avec du fil et des aiguilles (ne sachant à l’époque pas utiliser une machine à coudre…) J’étais attirée par le fait de faire mes propres vêtements mais c’était quelque chose que je pensais inaccessible. Et puis un jour ça m’a pris. La couture s’est démocratisée, s’est montrée plus accessible et moins ringarde avec l’apparition de patrons faciles et actuels et des tutos sur internet. J’ai investi dans ma première machine à coudre (que j’ai encore d’ailleurs !) et je me suis lancée Des modèles simples pour commencer mais qui me plaisaient et que je pouvais porter; et j’ai appris au fur et à mesure de mes projets couture.

Quelle est la meilleure astuce couture que tu pourrais nous donner ?

Repasser ses coutures pour une plus belle finition (même si j’avoue que je suis souvent tentée de passer cette étape ! ) mais le rendu en vaut la peine.

Quelles sont tes sources d’inspiration en couture ? 

Passant pas mal de temps (trop ?) sur Instagram, je dois avouer que ce réseau regorge de beaux projets que l’on a souvent envie de copier ! Je m’inspire également beaucoup des gens qui m’entourent ou que je croise dans la rue. J’aime également me balader dans les petites boutiques de créateurs pour m’inspirer des coupes et des matières. Je regarde beaucoup les nouvelles tendances, les magazines de mode… et je garde un œil sur mes marques fétiches tels que Sessun, Bash, Balzac Paris, The Kooples, Sezane ou Carven !

Comment définirais tu ton style ?

Je considère pas avoir de style à proprement dit. Je peux porter des pièces classiques et sobres et le lendemain porter un vêtement ultra-coloré et bohème. J’aime les coupes d’inspiration boyish, comme les modèles ultra-féminin. Mais jamais de vulgarité et toujours un brin sophistiqué ! J’aime les coupes simples et les coloris pastels, mais également les imprimés et les tissus expressifs. J’aime l’idée de s’amuser avec ses vêtements. La couture m’a permis d’oser beaucoup plus de choses en matière de mode et je m’habille en fonction de mes envies du jour et non en fonction de ce que peuvent penser les gens. Malgré cette variété, je garde un amour pour les coupes rétros et en particulier pour les robes champêtres, les cols Claudine, les jupes crayons et les coupes tailles hautes ! Mon chéri m’a dit l’autre fois que j’avais souvent un côté Anne-Charlotte, ça veut tout dire 🙂 !

Mix de patrons : Robe Viviane de République du chiffon et Blouse Milan de Anne Kerdiles Couture

robe_viviane_blouse_milanAime comme Maddy de Aime comme Marie
aimecommemaddy Quelles sont tes marques de patrons préférées ? Tes boutiques de tissu (en ligne ou non) préférées ?

Je suis une grande admiratrice des nouvelles créatrices de patrons qui ont osé se lancer. On peut voir une diversité de nouveaux patrons et chacun y trouve son compte.
J’aime énormement les patrons de République du Chiffon qui ont toujours une touche vintage que j’affectionne, ceux de Aime comme Marie (of course !) et j’ai eu un réél coup de coeur dernièrement pour la nouvelle marque Slow Sunday Paris dont j’adore littéralement le style!

Pour le choix d’un tissu, rien de mieux que de pouvoir toucher les matières avant d’acheter. Mais à part Mondial Tissus où il m’arrive parfois de trouver des merveilles, je n’ai pas beaucoup de magasins autour de chez moi qui valent réellement le coup. Quand je vais à Paris c’est horrible car cette ville regorge de tentations. J’ai dévalisé MalhiaKent la dernière fois que j’y suis allée !
Du coup, en général j’achète plutôt sur le net. Les sites Cousette, PrettyMercerie, Coupons de Saint Pierre et Bennytex font partis des habitués. Mais j’aime beaucoup aussi Motifs Personnels et Henri et Henriette qui regorgent de pépites !

Aime comme Meringue de Aime comme Marieaimecommemeringue

Veste Michelle de République du chiffon

veste_michelle_rdc

Top Iris de Slow Sunday Parisslowsunday

Quel(les) est (sont) ta (tes) réalisation(s) couture dont tu es la plus fière ?

Je sais pas trop… je dirais mon manteau issu de la veste Francoise que j’ai cousu l’hiver dernier avec un tissu en lainage chiné de chez Pretty Mercerie. Beaucoup de modifications sur le patron initial afin de créer « la » pièce que j’avais en tête ! Je l’ai porté tout l’hiver dernier ! J’en suis assez fière, il s’accommode très facilement et on m’a souvent demandé où je l’avais acheté…c’est qu’il était réussi 🙂

Manteau à partir du patron Veste Françoise de République du chiffon
manteau_francoise_rdc manteau2

Est-ce qu’il y a des choses qui te font encore peur en couture ? Ou des choses que tu n’aimes particulièrement pas faire ??

Il n’y a pas de choses qui me font particulièrement « peur » mais en général je n’aime pas les projets long et fastidieux qui nécessitent une extrême minutie et beaucoup… beaucoup… trop de temps.. C’est plus un manque d’envie qu’une réelle crainte. Quand un projet me tente vraiment je vais foncer les yeux fermé peu importe la difficulté. Mais j’aime pouvoir finir un projet rapidement sans cinquante séances de couture pour en arriver à bout.

Pour la chose que je n’aime pas particulièrement faire, ce sont les basques. Je déteste les réaliser, je ne serai trop dire pourquoi, le rendu est rarement celui que je souhaite du premier coup et je dois souvent m’y reprendre.

! Je déteste les réaliser, mais le problème c’est que j’adore les porter ! Blouses, robes, tout y passe ! Du coup je suis quand même obliger de m’y coller !!

Top à basque patron maisoncapture-decran-2016-09-24-a-22-20-40

On connaît toute (je pense, enfin j’espère qu’il n’y pas que moi !!) des loupés en couture. Est-ce que ça t’arrive encore de coudre des choses pour toi et de ne jamais les porter car pas la bonne coupe, trop de défauts,… ??? 

Cela m’arrive de moins en moins. Au début où je faisait de la couture, je réalisais beaucoup de chose, sans réfléchir à la coupe et je ne cherchais pas à savoir si cela aller m’aller. Si un patron me plaisait, je faisais ! Qu’il corresponde à mon style ou pas ! Du coup beaucoup de productivité et beaucoup de cousettes qui restaient dans le placard ! J’y réfléchis à deux fois maintenant. L’objectif de faire ses propres vêtements, c’est aussi que celui-ci nous ressemble afin de prendre du plaisir à le porter. Du coup, malgré cela, si une pièce ne correspond pas à mes attentes, je la reprend de manière à ce qu’elle me convienne, quitte à dévier complétement du modèle de base. J’ai récemment fait le tour de mon dressing afin de réaliser un tri. Et tout ce qui ne me convenait pas a été retiré du dressing et revu pour d’autres projets.

Que pense ton chéri / ta famille de ta passion pour la couture (et notamment du coté un peu chronophage peut être) ? 

Autour de moi, personne ne fait de couture. C’est un milieu complétement inconnu pour mon entourage familial et amical d’ailleurs. En revanche, mon compagnon qui me voit coudre au quotidien respecte cette passion. On a chacun nos hobbies et nos univers. Il critique ce que je fais quand je lui demande (ce qui permet parfois de réajuster) mais sinon il me laisse faire mon truc de mon côté. Il respecte ce que je fais, ne juge pas mais garde un regard bienveillant. C’est d’ailleurs lui qui m’a offert ma première surjeteuse pour mon anniversaire !

Depuis que couds, continues tu à acheter autant de fringues qu’avant ou as tu basculé une partie de ton budget shopping sur des tissus et patrons ??

J’en achète beaucoup moins. Mes achats se limitent aux jeans que je n’ai pas envie de faire, à certains tee-shirt et aux accessoires. Je peux encore craquer sur une pièce si j’ai un coup de cœur sur l’imprimé ou si son prix est bas et vaut pas forcement le coup d’investir dans un tissu. Mais la qualité médiocre et les finitions souvent bâclées me poussent en général à coudre mes vêtements moi-même surtout au vu du prix auquel les choses sont maintenant vendues. Notre regard change quand on coud et il m’arrive souvent de repérer un modèle et de ne pas l’acheter car je sais que je peux le réaliser moi-même avec un de mes patrons.

Par contre, une grosse partie de mon budget a été basculé sur les tissus. Je suis une amoureuse des belles matières et j’ai envie de tout acheté mais je me raisonne (enfin je dis ça mais je vous laisse imaginer mon stock de tissus dans mon petit atelier…). Je suis plus raisonnable avec les patrons. A force d’en avoir accumuler, j’essaie parfois d’en combiner plusieurs pour réaliser un nouveau modèle. Entre les différentes marques, beaucoup de modèles se ressemblent et on peux pas tout acheter, du coup je trouve des stratagèmes 🙂

Tu tricotes aussi : est ce que tu as une préférence entre couture et tricot ??

J’ai des phases couture ou tricot, mais j’ai une préférence pour la couture. Déjà, j’aime le fait d’avoir une idée assez vite du rendu final (ce qui n’est pas le cas du tricot, surtout que je tricote très lentement…). Et peut être aussi parce que je pense avoir un meilleur niveau en couture qu’en tricot. Du coup, je me lance jamais dans des projets trop fastidieux. J’admire les bonnes tricoteuses comme Alice Hammer (dont le livre remplis de jolis projets est top!) ou Ludivinem, mais je n’ai malheureusement pas le même niveau. Je viens de me lancer dans le Docker d’Alice Hammer, un pull presque tout en circulaire (mes nouvelles aiguilles en bambou m’ont réconciliées avec le tricot en circulaire..) et je viens d’acheter la laine pour la réalisation de la Parisienne de la même auteure. Comme je disais auparavant, je tricote souvent le soir, donc chaque « hobby » a son teaming ! Et quand je pars en vacances ou en weekend j’ai toujours un en-cours dans ma valise !

Pull Roma d’après le tuto de Huguette Pailletteroma

Et si tu devais me conseiller un projet pour commencer le tricot, ça serait quoi ??

Pour débuter je conseillerais le pull Benoit d’Aurélie la poule. Un modèle simple, en point mousse. Parfait pour les novices !

 

Et voilà, cette interview est terminée. Un grand merci à Angèle d’avoir accepté de répondre à mes questions. Mes prochaines victimes sont déjà identifiées… donc restez connecté(e)s, la prochaine interview is coming…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *