Et si on parlait de patrons pour des beaux gosses ?

Attention mesdames, mesdemoiselles, une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, un vent de testostérone va souffler sur le blog.

Car oui mesdames, nous l’attendions depuis longtemps, nos hommes nous le réclamaient à corps et à cri (au moins) depuis des mois… Ca y est, les Beaux Gosses l’ont fait : ils ont lancé la première marque de patrons de couture exclusivement pour homme.

Nos mecs vont enfin pouvoir mettre en valeur leurs pecs bien musclés dans des chemises home made !! On va enfin pouvoir reluquer leurs p’tits culs fermes moulés dans des chinos bien taillés et fait maison… Quoi, votre mec n’est pas gaulé comme Ken ?? C’est pas grave, les beaux gosses ont pensé à tout et vous pourrez donc opter pour la chemise « confort », spécialement conçue pour cacher les abdos « Kro » et autres petits poignets d’amour !!!

Vous me direz des patrons de couture pour hommes, il en existait déjà… Oui, certes, mais bon l’offre n’était pas non plus très abondante. Et surtout, ma bonne dame, là, c’est une marque pensée, imaginée et créée exclusivement par des hommes… enfin par 2 beaux gosses ! Et qui de mieux placé que des beaux gosses pour proposer des patrons pour nos mecs ???

Olivier et David que vous avez pu apercevoir dans l’émission Cousu Main ont eu cette géniale idée de combler ce manque dans l’univers de la couture. J’avais d’ailleurs passé un appel sur instagram il y a plus d’un an pour que l’on me donne des idées de patrons masculins… et je dois avouer que les réponses que j’avais reçues étaient assez limitées.

Petite curieuse que je suis, j’avais envie d’en savoir plus sur cette jolie marque et sur les 2 beaux gosses plein d’humour qui se cachaient derrière et sur leur univers fun et coloré (« mais si, je te jure, mon amour, il existe d’autres choses que les pantalons kaki et bleu marine et les chemises à carreaux !!! »). Je les ai donc contactés avant le CSF. Mais leur activité débordante (entre la préparation du salon et le lancement de leur site e-commerce), nous a amenés début décembre. Entre temps, j’ai eu le plaisir de les rencontrer en vrai sur le salon. David se faisait d’ailleurs un plaisir de montrer ses fesses moulées dans son chino à toute la gente féminine qui passait sur le stand !

Je suis repartie sous le bras avec le patron de la chemise dans son super packaging pratique et bien pensé. Première impression plutot bonne en feuilletant le livret d’explications qui a l’air fluide et avec quelques petites astuces de couture masculine ! La chemise n’est pas encore cousue, mais l’objectif est de la mettre sous le sapin pour le D day !!! Je vous ferai donc un article une fois que je l’aurai terminée.

D’ici là, je laisse la parole à nos 2 beaux gosses.

Pouvez-vous vous en présenter en quelques mots tous les 2 ?

David : je suis le méditerranéen de l’équipe, je vis en Provence avec ma fille et mes 2 enfants. Je suis prof d’EPS en collège. J’aime beaucoup les ados, ils ont la patate et un enthousiasme qui ne demande qu’à etre stimulé.

Olivier : Je suis le Parigot. La cinquantaine. Comédien pro pour la télé et cinéma. (Plus belle la Vie, Joséphine et… et pour le théâtre où la Comédie est ma principale activité) et couturier amateur depuis toujours. Je vis à St Denis depuis 6 ans.

Quand est-ce que le virus « couture » vous a piqué ??

Olivier : J’ai rencontré ma 1ère machine à l’âge de 15ans. (J’ai retrouvé la photo, elle est au coffre.) Je me suis lancé dans la couture pour réaliser des costumes 17eme siècles pour ma troupe. Ca n’a pas ressemblé à grand chose, mais le virus était là.

David : Je suis rentré dans le couture par le côté technique. J’étais déjà bricoleur, puis quand je suis arrivé dans le nord de la France en tant que jeune enseignant, il a fallu s’installer ! Ma belle mère, Carmen (oui comme la gagnante de la première saison de Cousu Main !) m’a expliqué les rudiments pour pouvoir faire des ourlets aux rideaux. Ça m’a vachement amusé, et aux vacances scolaires suivantes je lui ai demandé de m’expliquer comment on utilisait un patron pour essayer de faire une robe Burda super easy à ma chérie. J’ai été emballé, puis une cousette après l’autre, j’ai appris de nouvelles techniques qu’il fallait aller glaner dans des magazines car ce n’était que les balbutiements d’internet.

Pourriez-vous présenter en quelques mots « Les beaux gosses » ?

Olivier : Je rêvais d’une marque uniquement pour hommes (pardon, mesdames, mais vous êtes déjà tellement gâtées) où il y auraient des coupes contemporaines avec un packaging un peu fun. J’ai été exhaussé. ;o) Il y avait une idée de ce genre au fin fond de ma tête depuis longtemps. Mais je ne l’écoutais pas trop.

Quelles ont été les différentes étapes pour en arriver là ?

Olivier : David et moi passons nos journées au téléphone (logique étant à pas mal de km de distance l’un de l’autre) Nous disséquons tout. La longueur d’une manche, l’emplacement d’une boutonnière, la largeur d’un col. Bref, nous nous amusons très sérieusement.

Qu’est ce qui vous a poussé à sauter le pas ?

Olivier : David m’a proposé, l’hiver dernier, de créer une marque de patrons pour hommes alors que j’étais sur le point de faire un livre sur le sujet. J’ai bien vite oublié mon projet initial pour me lancer dans cette aventure à deux. C’est toujours plus facile et motivant de travailler en binôme. De mon côté, j’étais un peu désespéré par le manque de choix pour la couture hommes. Les rares choses que je trouvais manquaient clairement de modernité. 

David : J’avais senti depuis longtemps dans la blogosphère couture qu’il y avait une vraie attente de patrons pour hommes. Mais je n’avais pas les épaules pour assumer seul ce projet ! La rencontre avec Olivier à Cousu Main a été déterminante. Quelques temps après l’émission je lui ai présenté le projet, il a tout de suite été enthousiaste ! On a mûri tout ça ensemble à travers d’interminables discussions en visio conférence ! Même si les idées foisonnaient, on n’avait pas la capacité de sortir 10 modèles d’emblée. Il fallait faire des choix. C’est pour ça qu’on s’est fixé sur 2 basiques du dressing masculin : le pantalon chino et la chemise. Beaucoup de toiles, de modifs et d’ajustement pour en arriver à ce qu’on avait imaginé. Et encore beaucoup de visio….à tel point que mes enfants se demandent quand Olivier va venir s’installer chez nous !(rires)

Oliver : Je suis devenu « Tonton Olivier »

David : On s’entend super bien avec Olivier et on se répartit les rôles en fonction de nos compétences respectives. On s’épaule dans les moments de doute et on adore présenter et défendre nos patrons, comme au Salon Création et Savoir Faire où on a lancé la marque. Le contact direct avec des passionnées de couture : on échange, on rentre dans les détails techniques, c’est si sympa !

Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur vos patrons : le style, les coupes, …

David : L’idée avec les BG c’est de donner à coudre des patrons qui mettent en valeur le Beau Gosse qui sommeille en chacun de nous ! Les femmes sont trop contentes d’avoir un mec stylé et contemporain. C’est d’ailleurs les mots clés des BG. On veut juste proposer des fringues qu’on a envie de porter, connectées à l’époque ! Si la coupe est top, la couturière ( Olivier : ou le couturier. 😉 va s’éclater avec des variétés de tissus qui donneront des styles très différents. « Si tu couds notre chino le Culotté dans une gabardine beige très sage tu obtiens un truc complètement différents de quelqu’un qui va opter pour un écossais ! C’est ça qu’on adore dans la couture. « 

Quels sont vos objectifs pour la marque ? Comment voyez-vous la marque d’ici 6 mois / 1an ??

David : Là on a à peine 1 mois d’existence. On est super content parce que l’accueil est juste génial ! Nos clientes nous disent qu’elles adorent, qu’elles attendent des nouveaux modèles impatiemment. 

Olivier : On sort un patron de blouson Teddy pour Noël. (Je trouve que c’est vraiment un vêtement fun pour hommes. Il y a plein de possibilité pour s’amuser avec la doublure ou même le tissu principal. Nous avons de nombreux projets en gestation, dont certains qu’on aimerait voir aboutir très vite ! 

David : On bosse comme des fous : il y a eu la mise en ligne du site, et les contacts commerciaux avec les revendeurs qui se font peu à peu. Et puis le travail sur les nouveaux produits…heureusement qu’on a maintenant notre réseau pour la fabrication  / impression. Ca va un peu simplifier la conception des prochains modèles. Notre projet c’est de s’inscrire dans la durée, avec au moins 2 nouveaux produits par saison, histoire de vraiment étoffer notre offre.

Olivier : On est très touché de voir les créations de nos clientes postées sur les réseaux sociaux. C’est très émouvant, en fait. C’est sensible, un BG. ;o)

 

Et voilà, cette interview est terminée. Pour celles qui n’auraient pas encore craqué pour un de leurs patrons, rendez-vous sur leur site ou sur leur compte instagram pour suivre les prochains lancements.

Merci à Olivier et David pour le temps qu’ils m’ont consacré dans leur emploi du temps ultra chargé du moment. Merci à vous pour votre simplicité et votre sens de l’humour.

Je ne sais pas vous, mais moi perso, j’ai hâte, hâte, hâte de voir les prochains patrons qu’ils vont nous concocter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *