Dis Anne, comment tu crées un patron ?


Aujourd’hui, c’est Anne, la créatrice des patrons « AnneKerdilescouture » qui passe à la moulinette aux questions !!

Bizarrement, je n’ai jamais réalisé de patron de cette marque et pourtant j’aime beaucoup ses modèles. J’ai d’ailleurs dans ma « patronthèque » la blouse Cézembre qui sera certainement un de mes 1ers projets post babybump. J’aime le style simple mais efficace de ses patrons. La robe Malo et ses lignes épurées, la blouse Cézembre et ses coutures princesses, la blouse Milan et ses petits volants sur les épaules, la jupe Pixa et ses découpes princesses…  Toujours le petit détail qui fait la différence. Elle définit elle même sur son site ses patrons comme « simples et modernes ».

Les plus de sa marque :  les patrons sont quasiment tous disponibles en version pochette ou en version pdf. Chacune pourra donc y trouver son bonheur ! Et pour contenter le plus grand nombre, elle propose ses patrons de la taille 34 à la taille 48.

Etant donné que je n’ai jamais réalisé un de ses patrons, j’ai voulu en savoir un peu plus auprès d’une de ses testeuses officielles. La jolie Bénédicte (alias @louanje) a bien voulu me donner son avis sur cette marque !

Voici ce qu’elle m’en a dit :

« J’ai la chance de tester les patrons d’Anne depuis le lancement du premier : la blouse Cézembre. J’apprécie énormément la simplicité de leurs coupes qui s’adaptent ainsi à toutes les morphologies et les styles. Ainsi que le petit détail en plus qui fait que ce n’est pas le vêtement de tout le monde (volant, ourlet arrondi, découpes pétales, passepoil, etc…). De plus, les explications sont d’une clarté extreme ce qui permet de rendre accessible ses patrons même aux débutantes. Et puis, je ne sais pas si vous connaissez ses pochettes de patrons, mais elles sont tellement raffinées que ça donne envie de toutes les collectionner !! Comme vous l’aurez compris, je suis la première fan d’Anne et de ses jolis patrons ! » 

Pour celles qui hésiteraient encore à acheter un de ses patrons, je pense que le message est clair !!!

Après Emilie de Dessine Moi un patron, Fanny de Cozy Little World et Cloé de Kitbyklo, j avais à nouveau envie d’interviewer une créatrice de patrons pour en savoir un peu plus sur son activité.

L’histoire d’Anne est étonnante et motivante. Couturière depuis finalement assez peu de temps, elle a eu l’envie mais surtout le courage de se lancer à 100% dans sa passion en lancant sa propre activité et sa propre marque. Cet article donnera peut être des idées à certaines d’entre nous qui ont un jour eu l’idée de se lancer mais qui n’osaient pas (euh moi la première of course) !!

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Anne. J’ai 30 ans et vis dans la région nantaise avec mon mari et mon petit garçon de 3 ans. Je suis originaire de Bretagne où je ne manque pas d’aller très régulièrement retrouver ma famille et mes amis.

Travailles-tu à coté de la création de patron ou est-ce ton unique activité ??

La création de patrons est mon activité principale. J’ai quitté mon activité salariée de chef de projets communication dans une start-up nantaise il y a un an pour me consacrer à mon projet de création de patrons. Et je dois dire que je ne regrette pas cette décision ! La création de patrons et plus globalement entreprendre sont de réels moteurs au quotidien !

Comment as-tu appris à coudre ?? Et depuis combien de temps couds-tu ? 

J’ai appris à coudre seule à l’aide de nombreux ouvrages sur le sujet lorsque j’étais en congé maternité. J’avais manipulé une ou deux fois une machine à coudre auparavant sans jamais vraiment me lancer. C’est donc vraiment lorsque j’attendais mon petit garçon que je m’y suis mise à fond pour ne plus m’arrêter depuis. Etant totalement novice à l’époque et n’ayant pas pris de cours, j’ai commencé par des ouvrages très simples avec des tissus faciles à manipuler comme le coton. L’envie de tenter des pièces plus techniques me brûlaient les doigts mais je savais qu’il fallait monter en compétences doucement (mais sûrement). Je suis donc montée en difficulté au fur et à mesure dans mes projets couture afin de bien maîtriser les bases.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ta marque de patrons ?

Je n’ai pas de formation officielle en modélisme ou stylisme. Tout comme la couture, j’ai appris le patronage sans prendre de cours auprès de professionnels. C’est en épluchant de nombreux livres sur le sujet, en suivant des cours en ligne, et en traçant, effaçant des lignes et des courbes encore et encore que j’ai acquis les bases de cette discipline. 

Plus je cousais et plus je modifiais les patrons existants pour les personnaliser encore plus. C’est donc tout naturellement que l’envie de faire mes propres modèles m’est venue !

Blouse Cezembre

blouse_cezembre

Blouse Milan
blouse_milanblouse_milan_2Jupe Pixa
jupe_pixajupe_pixa_2Robe Malo

robe_malo_2robe_malo

Comment te viennent tes idées de patron ?

L’inspiration vient de partout et nulle part à la fois. Une belle étoffe, les magazines de mode, une silhouette croisée dans la rue… ou tout simplement mon placard quand il n’y a pas ce que je cherche dedans 😉 Mais avant tout, l’idée d’un modèle me vient parce que c’en est un qui me manque et que je n’arrive pas à trouver dans le commerce.

Une fois que tu as ton idée, quelles sont les différentes étapes pour la création de ce patron ?

Dès que j’ai une idée, je la couche vite sur le papier. Ensuite je sors mes patrons de base et les modifie pour en créer un tout nouveau le plus rapprochant possible de mon idée. A partir de là, je fais une toile, un prototype qui sera modifié autant de fois que nécessaire pour arriver à l’idée de base et à un vêtement facilement réalisable et portable. Une fois le prototype validé, je retrace au propre le patron final et qui est ensuite numérisé et gradé.

Combien de temps se passe-t-il en moyenne entre le moment où tu as l’idée du patron et le moment où il part en gradation ?

Tout dépend du modèle. Par exemple pour la blouse Milan ça a été assez long. J’ai effectué de nombreux prototypes avant d’arriver au résultat que je souhaitais alors que pour la robe Malo, deux toiles ont suffit pour valider le modèle. C’est assez aléatoire selon les patrons.

A quoi te sert l’étape du « test » auprès des couturières en amont de la commercialisation ?

C’est une étape cruciale à double titre. En amont de la commercialisation, les couturières qui testent le patron ont pour mission de détecter des anomalies sur la planche de patron en elle-même, ainsi que dans les instructions. Si toutes trouvent une pince un peu trop basse, des manches trop ajustées, des explications pas assez claires ou tout autre détail qui pourrait nuire à la bonne réalisation et au bon tombé du vêtement, alors des corrections sont faites en conséquence avant que je n’envoie tout chez l’imprimeur. L’étape du test en amont de la commercialisation sert donc à améliorer le patron afin de proposer le produit le plus abouti possible. Et la deuxième phase clé des tests est après la commercialisation. Les testeuses proposent des versions différentes du patron et permettent ainsi aux couturières de se rendre compte des possibilités que l’on a avec le modèle en question. L’étape test est donc primordiale dans le processus de production d’un nouveau patron.

Es-tu surprise parfois de certaines créations réalisées à partir de tes patrons ? De certaines modifications que les couturières peuvent y apporter,…

C’est toujours un réel plaisir de voir des réalisations faites à partir d’un de mes patrons ! Certaines interprétations me « scotchent » et il n’est pas rare que je me dise « pourquoi je n’ai pas pensé à faire ça comme ça ?! »

Comment définis-tu les noms de tes patrons ?

Je les définis comme étant faciles et modernes. Mes patrons sont de bons basiques réhaussés d’un petit twist, un détail pétillant, qui apportent une sophistication au modèle. Je fais en sorte qu’ils soient faciles à coudre et à porter.

Tu as changé il y a quelques semaines tes pochettes avec de très jolies illustrations de Thérèse Sequin. Comment t es venue l’idée de cette collaboration ? 

Je suivais Thérèse Sequin sur IG depuis un certain temps déjà et un jour une de ses illustrations m’a complètement tapé dans l’oeil ! Je l’ai donc contactée pour lui parler de mon projet et nous avons pu même en discuter autour d’un café à Nantes. Et c’est comme ça, par Instagram, que mes patrons sont joliment illustrés par les beaux dessins de Thérèse Sequin.

illustration_theresesequin

A quand la sortie de prochains patrons ??

Deux nouveaux patrons sortent en cette fin juin ! Il s’agit d’une veste et d’une robe 🙂

Que penses-tu de cet engouement autour de la couture ? De toutes ces couturières autodidactes et de toutes ces nouvelles marques de patron ?

C’est formidable ! La couture, c’est bon pour le moral 🙂 C’est donc aussi normal qu’il y ait de plus en plus de marques de patrons. Et c’est tant mieux. Chaque marque a un style bien différent et, en tant que couturière, ça me plait qu’il y ait du choix ! ça n’a pas été le cas pendant des années, alors c’est top d’avoir de quoi se coudre plein de supers modèles !

Trouves-tu le temps de coudre pour toi autour de toute cette activité ?? 

C’est vrai que depuis quelques mois, la couture pour moi est un peu passé à la trappe et cela s’en ressent sur mon blog perso. Je continue pourtant d’acheter du tissu et des patrons mais c’est pas évident de se dégager du temps pour ça avec le développement de mon activité en parallèle. Mais je compte bien me rattraper cet été 😉

Aime comme Majestic de Aime Comme MarieaimecommemajesticAime comme Montmartre de Aime Comme Marieaimecommemonmartre

Si tu devais nous donner une astuce couture, ça serait laquelle ???

Ce n’est pas vraiment une astuce, mais plutôt un conseil : ne négligez pas vos finitions ! Un vêtement doit être aussi beau à l’extérieur qu’à l’intérieur. Et de belles finitions le feront mieux durer dans le temps.

 

Et voilà, cette interview est terminée, j’espère que ça vous a plu. Merci à Anne d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et de nous avoir fait découvrir son univers et un petit bout de son histoire.

A très vite pour une nouvelle interview couture !!

Crédits photos : @annekerdilescouture

5 Commentaires

  1. Auguste eT Septembre

    C est super ! Merci pour cet interview ! J adore découvrir l envers du décor !

    Répondre
  2. Encore une étoile

    En grande fan de la blouse Cezembre, je ne peux qu’apprecier cet interview! Merci a vous deux pour ce moment si agreable a vous lire. C’est en voulant commander le patron de la robe Malo que je suis arrivee jusqu’ici alors j’y retourne!

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Moi aussi la robe Malo me fait de l’oeil !!

      Répondre
  3. 7embre

    Ouf! J’ai enfin pu finir la lecture entamée hier soir! 🙂
    Toujours un plaisir d’en savoir plus. Merci pour ces petites interviews!

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Avec plaisir !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *