Comment fabrique-t-on un patron ?

Emilie, la créatrice de Dessine moi un patron, fait partie de mes jolies rencontres virtuelles sur IG. Ces fameuses rencontres virtuelles qu’on aimerait bien transformer en rencontres réelles autour d’un apéro et d’une bonne bouffe… Peut être un jour, j’espère !

Elle a été la première a bien vouloir jouer le jeu de mes interviews et je l’en remercie grandement car depuis cette rubrique connaît son petit succès  (pour retrouver son interview, c’est par ici).

Elle m’a gentiment proposé de tester certains de ses patrons. Quel honneur et quelle fierté d’être « choisie » à côté d’autres couturières de talent pour lui donner mon avis sur ses patrons !!

Quand elle m’a contacté pour le test du patron Sirocco, ma curiosité a refait surface et je me suis demandée comment se passait l’élaboration d’un patron, depuis l’idée de départ jusqu’à sa commercialisation. Du coup, je l’ai à nouveau passé à la moulinette à questions !

Pour la petite histoire Emilie est dentiste de métier et « Dessine moi un patron » est une passion dont elle a fait une activité secondaire. N’étant pas modéliste de formation, c’est en toute humilité et avec un peu d’appréhension (car elle avait peur de ne pas répondre à mes attentes), qu’elle a bien voulu nous faire partager sa  vision et son expérience de la création d’un patron. Un grand merci à elle !

Emilie_DMUP - copie

Comment te viennent tes idées de patron ?

Mes idées me viennent de ce qu’il me manque une pièce « indispensable » à mon dressing. Ce sont mes envies mode qui me poussent à sortir mes crayons et griffonner la fringue convoitée.

Une fois que tu as ton idée, quelles sont les 1ères étapes pour la création de ce patron ? 

La toute 1ere étape de l’élaboration d’un patron est donc le dessin du vetement, sa ligne sa forme et le mouvement recherché. Je le dessine plusieurs fois, je l’imagine et le représente en « situation », et si l’image dans ma tete reste toujours attrayante sur le papier j’attaque le patron. Je pars de mes patrons de base, ou d’un de mes patrons existants et je le modifie pour tendre vers l’idée du dessin. Je travaille selon les principes de la coupe à plat et non du moulage sur un mannequin. Je monte un 1er proto en toile, et là je fais les nouvelles modifications aux ciseaux et aux épingles sur mon mannequin; creuser une encolure, marquer un pli, déplacer une pince. Mes modèles sont faits sur les bases de mes mensurations.

sirocco_DMUP

Une fois que ton modèle est validé, comment le passes-tu du tissu au papier ?  

Quand mon proto me convient , je le découds et le reproduis sur papier, je remonte un vêtement et j’envoie le tout avec des photos portées à la personne a qui je sous-traite la gradation. Elle le digitalise, vérifie la cohérence des proportions, et le grade. Je reçois un exemplaire papier que je remonte à nouveau, et elle me fait parvenir un fichier informatique. Je reprends ce fichier (les tracés à marquer selon les tailles etc…) puis je l’envoie à la graphiste de mon imprimeur qui fait la mise en page (placement des pièces en cohérence avec le format de l’imprimante, logo légende etc…) et enfin direction les presses !

Pendant ce temps j’ai fait les photos de montage, les schémas, et les aquarelles des visuels des modèles (une des étapes que j’aime beaucoup…je reviens au dessin et m’amuse à comparer avec les toutes 1eres esquisses)

croquis_Sirocco_DMUP Sirocco_marinière

A quoi te sert l’étape du « test » auprès des couturières en amont de la commercialisation ?

Ce test me conforte dans l’allure et le montage du modèle et me permet d’avoir des retours sur des tailles autres que la mienne. C’est surtout vis à vis du livret de montage que le retour m’intéresse, car le patron lui est déjà élaboré. Et puis quand on est toute seule à créer on a un peu le nez sur « son bébé », des avis extérieurs sont importants et très enrichissants, et cela permet de faire connaissance 😉

Combien de temps se passe entre l’idée et la commercialisation de tes patrons ?

C’est très compliqué à quantifier car mon travail est très morcelé (je suis très accaparée par tous les à coté logistiques, donc mon temps de couture est limité). Par exemple, la création du patron Iris m’a pris 3 jours (mais mon patron de base pantalon était fait en amont) et pour Camélia de nombreux essais ont été nécessaires.

Donc en moyenne, je dirais que le délai entre l’idée et la commercialisation est environ de 2 mois, mais je pense que si Dessine moi un patron était mon unique activité professionnelle, ce serait plus rapide et il y aurait beaucoup d’autres modèles car je ne manque pas d’idée mais je suis contrainte de les rationnaliser.

Ce début d’année a été marqué par le fait que j’ai désormais plusieurs revendeurs qui m’ont contacté et avec lesquels je travaille et que cela est vraiment une super reconnaissance à mes yeux !

Es tu surprise parfois de certaines créations réalisées à partir de tes patrons ? De certaines modifications que les couturières peuvent y apporter,…

Oui je suis toujours ravie de voir mes patrons interprétés par les couturières, chacune a sa patte, et quand le modèle m’échappe je me dis que c’est gagné, le job est fait! et puis cela me donne envie de recoudre mes 1eres modèles. Cela m’inspire oui !

Jusqu’à présent tu étais sur des noms de fleurs, on passe maintenant aux vents… Comment tu choisis les noms de tes patrons ??

L’idée de départ des noms est venu de Tulipe c’était facile… Et j’ai aimé décliner les noms de fleurs comme un joli bouquet disparate. Pour l’arrivée du printemps et sachant que mon 1er proto de sirocco était en jersey marinière, je me suis penchée sur les noms de nuage, de mers de vents, et les vents m’ont plu !

J’ai l’impression que le lancement de Sirocco est un vrai succès. Es-tu contente de l’accueil réservé à ce patron ??

Je suis tres tres heureuse de l’accueil fait au patron, j’avais vu que le modèle avait beaucoup plu sur IG quand j’ai commencé à communiquer dessus mais je dois dire que le démarrage dépasse mes espérances et je trépigne maintenant de voir les réalisations des couturières !

Sirocco_noirblanc

A quand les prochains patrons ??

2 autres modeles sont en préparation pour ma collection d’été. Je n’ai pas eu le temps d’avancer sur mes prototypes avec les préparatifs et le lancement de Sirocco mais c’est bien entendu la prochaine étape.

 

Et voilà, vous savez tout sur la manière dont Emilie imagine et conçoit ses patrons. J’espère que cet article vous a plu. Merci encore à Emilie qui a réussi dans son agenda de wonderwoman, à trouver du temps pour répondre à mes questions. Et longue vie à Dessine moi un patron !

Credits photos : @dessinemoiunpatron

 

16 Commentaires

  1. une_eclaircie

    Je suis en admiration devant la créativité d’Emilie. Super cette interview, des questionnements qui trottaient dans ma tête et voilà…les réponses sont là, trop chouette! J’ai ete bluffé par la première photo!

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Contente que l’article vous ai plu ! Pour la photo, c’est une des 1ères que j’ai vue sur son compte IG et j’ai tout de suite été curieuse d’en découvrir un peu plus sur ce « personnage » !!

      Répondre
  2. mieux que le shopping

    Merci beaucoup pour prendre le temps de faire tous ces articles ! C’est super et j’adore te lire !

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Merci beaucoup ! J’adore les penser et les écrire derrière !!

      Répondre
  3. Mursic

    Bravo pour cet article il m a bcp plu pour plusieurs raison j aime bcp les patron d Emile et j aimerai peut etre un jour faire un patron qui sait……

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      C’est vrai que ça donne envie !!

      Répondre
  4. Alice

    Encore un très bel article qui m’a beaucoup intéressée!! J’aime beaucoup les patrons d’Emilie et je suis heureuse d’en apprendre un peu plus. Il y a un vrai talent derrière ces si jolis modèles, beaucoup de travail et de passion. Bravo et merci à vous deux!

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Merci Alice !!

      Répondre
  5. Addictiph

    Très sympa cet article!!! Merci à vous deux!!!

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Merci Tiphaine !

      Répondre
  6. Auguste et Septembre

    Génial de pouvoir mettre le nez dans les coulisses !!! J adore !!!

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Hihi, t’es aussi curieuse que moi toi !!! Bises

      Répondre
  7. Cloé

    J’adore ces petites itws Marie, tes questions sont super pertinentes et intéressantes ! 😉 c’est toujours sympa de connaître les chemins créatifs de chacun ! J’adore celui d’Emilie !! 🙂

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Merci Cloé ! Attention, ton tour va venir !!!! Je suis bluffée par le parcours d’Emilie dont ce n’est pas la formation initiale… et surtout quelle humilité !

      Répondre
  8. L'atelier d'Alicia

    J’adore! Je suis super emballée par ce genre d’article, tes petits itws toujours sympa, on à l’impression de ce découvrir un peu plus, d’autant plus que c’est très intéressant de savoir qu’es qui ce passe avant qu’un patron voit le jour…
    Merci Marie et Emilie
    Belle journée.

    Répondre
    1. Basile et Léon (Auteur de l'article)

      Je suis contente du succès de ces itws. En plus, je me régale à les faire !! Contente que ça plaise autant en tout cas !
      Et d’ailleurs fais gaffe à toi, ton tour viendra !!!!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *